Jane Birkin

Jane Birkin : le symphonique jusqu'en Allemagne

Zeit magazin allemangne 30 mars 2017

Depuis la sortie de son dernier album Birkin-Gainsbourg Le symphonique, les interviews de Jane Birkin se multiplient à la télé et à la radio; les articles dans la presse également. Y compris à l'étranger comme en Allemagne où Zeit Magazin (n° du 30 mars 2017) lui consacre sa couverture ainsi qu'un article de 8 pages... Et une photo en compagnie de son bulldog anglais : Dolly, une petite chienne venue de l'élevage de la Tatumière

Zeit magazin allemangne 30 mars 2017 2

 

Jane Birkin : son nouvel album est disponible

Symphonie jane birkin gainsbourg 2017

Voilà, il est arrivé et est disponible dans les bacs : le dernier album de Jane Birkin ! 

Intitulé Birkin/Gainsbourg : Le Symphonique​, il comprend 21 titres.

Disponible en format vinyl ou CD, on y retrouve entre autres La Javanaise, Requiem pour un con, La chanson de Prévert, mais aussi Pull marine écrit pour Isabelle Adjani. Des morceaux ''réarrangés'' de manière totalement inédite et qui déjà sont salués par la presse et les médias spécialisés. 

À la mort de Serge, François Mitterrand l'avait décrit comme "notre Beaudelaire, notre Apollinaire". Aujourd'hui, les gens comprennent ça ", déclare Jane Birkin sur le site de franceinfo. " Même sans la musique, les mots, la richesse des rimes, l'astuce et la délicatesse sont d'une telle beauté... Serge manque aux gens. "

Cet album fait aussi l'objet d'une tournée dont on peut retrouver les dates sur le site officiel de Jane Birkin : " Pendant une heure et demie de spectacle, les gens peuvent récupérer un peu celui qui leur manque tant. Je suis ravie parce que je ne peux pas faire mieux. Mission accomplie ! ", conclut-elle dans cette interview accordée à franceinfo. 

Birkin/Gainsbourg : Le Symphonique​ : Direction artistique Philippe Lerichomme ; arrangements Nobuyuki Nakajima

r

 

Jane Birkin : une fille prodigue à Lyon !

La fille prodigue de jacques doillon avec jane birkin michel piccoli 6

L’Institut Lumière à Lyon reçoit le mardi 13 septembre 2016 Jane Birkin dans le cadre d’une soirée qui lui est consacrée.

Une rencontre qui débutera à partir de 19h00 et animée par Thierry Frémaux. Le film La Fille prodigue, de Jacques Doillon, sera projeté.

Le 16 septembre offrira l’occasion de (re)découvrir Jane B. par Agnès V. Un film ‘’portrait’’ où Jane Birkin apparaît selon le site de l’institut Lumière « sous toutes ses formes, dans tous ses états et en plusieurs saisons, elle-même en sa diversité et aussi d’autres Jane… d’Arc, Calamity Jane, et la Jane de Tarzan et la Jane de Gainsbourg. C’est la femme-au-miroir-mouvant. Elle change de tête et de rôle pour s’amuser avec Agnès qui tourne autour d’elle, la déguisant, lui proposant des fictions ou des hommages comme celui à Marilyn… celui de Laurel maladroit de Laurel et Hardy. C'est un portrait semé de mini-fictions, une fiction semée de mini-confidences de Jane B., au mieux de sa forme dans un libre dialogue avec celle qui la filme, Agnès V. »

A propos de ce film, Pierre Murat a écrit dans Télérama (mars 1988) : « Le plus souvent, Agnès V. et Jane B. sont émouvantes et drôles, alternativement. Et, lorsque l’harmonie les réunit, le film devient superbe : un mouvement de caméra savant d’Agnès V. dévoile les coulisses de son tournage, tandis que Jane B. chuchote des mots d’amour pour les techniciens qui savent l’aider si bien. »

Pour en savoir plus et pour toutes réservations :

Institut Lumière

25, rue du Premier-Film

69008 Lyon

Tél. : 04 78 78 18 95

Site Internet : http://www.institut-lumiere.org

Un Léopard d’Or pour Jane Birkin

Jane birkin locarno

Le festival du film de Locarno, en Suisse, a rendu hommage à Jane Birkin en lui remettant un Léopard d'Or pour l'ensemble de sa carrière. Le premier prix qu’elle n’ait jamais reçu jusqu’alors, a-t-elle tenu à préciser, très émue.

Alors que "La femme et le TGV", du réalisateur Timo von Gunten, concourt dans la catégorie ‘’courts métrages’’ dans le cadre de ce festival, 2 autres films de Jane Birkin ont également été montrés au public, pour rendre hommage à son parcours cinématographique.

Des films qui lui tiennent particulièrement à cœur : "La fille prodigue" (de Jacques Doillon, 1981) et le film autobiographique Boxes (2007), dont Jane Birkin a écrit le script et qu’elle a réalisé et interprété.

Dans une interview accordée à RTS Info, Jane Birkin  est revenue sur ses débuts au cinéma, et sur sa carrière.

Si pour elle la chanson fait encore partie de son actualité, elle avoue qu’en ce qui concerne le cinéma, « le moment est passé pour moi ».

A voir également :

 la bande annonce du court métrage : La femme et le TGV 

et la page Facebook